Les collégiens, amis des animaux

Les collégiens, amis des animaux

Pascal Rosemblac, directeur de la SPA de Bergerac, et le chien Kinder, issu lui aussi du site bergeracois, se sont rendus au collège Saint-Pierre, avec pour objectif de permettre aux élèves « de prendre conscience de l’attitude responsable et aimante à l’égard d’un animal, qui est avant tout être vivant. Certes au niveau juridique, il est toujours classé en tant qu’objet mais avec la nuance d’être sensible », confiaient les organisateurs de la rencontre. Par ailleurs, les intervenants des sociétés protectrices des animaux continuent « d’œuvrer auprès des élus pour faire entendre leur voix ».

Classes pilotes

Escorté, donc, du chien mascotte de l’association, Pascal Rosemblac a démontré aux élèves les besoins affectifs de l’animal et les divers moyens mis en place pour défendre la cause animale : « Identifier (à l’aide d’une puce ou d’un tatouage) et soigner ses animaux, nécessité de stériliser les femelles afin d’éviter abandons ou maltraitances des jeunes animaux, et alerter les refuges doivent être des attitudes normales de chacun. Plus de 1 500 chiens transitent chaque année dans nos locaux. Mais la SPA de Bergerac enregistre moins d’entrées. Serait-ce une prise de conscience ? Parallèlement, plus d’adhérents cotisent à l’association, ce qui est très bon signe. Un comportement civique à l’égard des animaux semble faire partie du quotidien. » Le directeur de la structure périgourdine indiquait également « qu’un beau projet se dessine pour la SPA de Bergerac, en vue d’accueillir d’autres animaux, grâce aux dons et aux adhésions ».

En accord avec Angélique Evieux, chef de l’établissement Casseneuillois, quatre professeures, attachées à la cause animale (Mmes Derigon, Maillé, Montavez et Roussely) vont poursuivre ce projet à travers tout le collège Saint-Pierre, grâce à des « classes pilotes. L’établissement mettra en place une collecte de couvertures et de croquettes, et d’autres projets pédagogiques. Les collégiens sont désormais en mission pour défendre nos amis les animaux », confiaient, plutôt fiers, les responsables du collège Saint-Pierre.

Journal Sud Ouest

Leave a Reply

Your email address will not be published.